• Marjolaine Cadieux

Comment bien conserver ses aliments toute l’année



L’automne est la saison de l’abondance et des récoltes. Les étalages débordent de magnifiques produits d’ici qui donnent l’eau à la bouche. Dans cette chronique, je vous invite donc à découvrir différentes techniques de conservation (outre la fameuse congélation) pour prolonger ces petits plaisirs tout au long de l’hiver. J’adore chacune de ces techniques, mais elles ont toutes leur particularité. Vous trouverez donc les avantages et inconvénients de chacune d’entre elles. J’ai même ajouté ma technique préférée à la fin du billet, j’ai bien hâte de vous la faire découvrir!



Mise en conserve


Cette technique est certainement l’une des plus connues. Par contre, tout comme la farine en début de confinement, les pots Mason sont pratiquement impossible à trouver en magasin. C’est d’ailleurs super qu’on ait autant d’intérêt pour la mise en conserve, ceci dit, si on n’est pas équipés, les chances de trouver du matériel à ce temps-ci de l’année sont plutôt minces.

Cette technique consiste à mettre des aliments dans des pots de verre et à les sceller grâce à la chaleur obtenue par l’eau bouillante d’une marmite ou d’une autoclave.


Avantages :

  • Longue conservation à température pièce

  • Ne nécessite pas d’additif

  • Écologique


Inconvénients :

  • Demande beaucoup de matériel (pot, autoclave, pince, couvercle, etc.)

  • Demande de bonnes aptitudes de cuisine et de la précision

  • Peut altérer l’apparence et la texture des aliments

  • Nécessite une transformation des aliments avant de les conserver

  • Nécessite de l’espace pour l’entreposage des pots




Sous vide


Le principe de l’emballage sous vide est de retirer l’air d’un contenant afin d’en préserver son contenu. À noter que la mise en conserve est une technique de conservation sous vide, mais ici nous nous attarderons plus spécialement aux emballages sous vide.


La conservation des produits mis sous vide est prolongée étant donné qu’ils ne sont pas en contact avec l’air. Ainsi, les produits cuits ou les plats cuisinés peuvent se conserver plusieurs jours supplémentaires au réfrigérateur ou au congélateur.


Avantages :

  • Conservation prolongée

  • Ne nécessite pas d’additifs

  • Économie d’espace au réfrigérateur et/ou congélateur

  • Ne nécessite pas que les aliments soient transformés avant d’être conservés

  • Pas de modification de la texture des aliments

  • Peut être fait avec d’autres aliments qui ne nécessitent pas de réfrigération pour en prolonger la durée de vie (farine, épice, noix, etc.)


Inconvénients :

  • Nécessite beaucoup de matériel (sacs & machine sous vide)

  • Peu écologique

  • Dispendieux



Déshydratation


Le but de la déshydratation est de retirer l’eau des aliments afin d’en faire un milieu excessivement hostile où peu de bactéries peuvent se reproduire (oui oui, elles ont besoin d’eau pour se multiplier!). De ce fait, les produits déshydratés peuvent être conservés beaucoup plus longtemps que s’ils étaient frais.


Avantages :

  • Très longue durée de conservation (plusieurs mois à années)

  • Économie d’espace

  • Concentration des goûts des aliments


Inconvénients :

  • Matériel dispendieux (déshydrateur)

  • Ne se prête pas à tous les aliments

  • Processus modifie la texture et l’apparence des aliments




Fermentation


Cette technique est selon moi l’une des plus méconnues en cuisine, mais elle est pourtant l’une de mes favorites. Il existe plusieurs types de fermentation : généralement elles consistent à mettre en pot des aliments qui seront dégradés par des micro-organismes naturellement présents sur ceux-ci. Ces micro-organismes, dans le processus de dégradation, produisent un acide qui rend l’environnement trop difficile pour les bactéries de se développer. Un exemple de processus de fermentation est celui du levain. Si vous souhaitez l'expérimenter avant d'aller plus loin avec cette technique, je vous invite à découvrir notre dossier complet à ce sujet juste ici.


Avantages :

  • Longue durée de conservation.

  • Peu transformé

  • Plus riche en nutriments (en effet, la dégradation des aliments pas les micro-organismes rend ceux-ci plus digestes pour nous!)

  • Savoureux

  • Demande peu de matériel

  • Plusieurs aliments s’y prêtent


Inconvénients:

  • Nécessite l’ajout de sel

  • Nécessite de bonnes compétences en cuisine

  • Délais de fermentation

  • Nécessite de la réfrigération




Ainsi, on réalise qu’il n’y a pas une seule façon de conserver ses aliments. Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour plusieurs utilités. Le mot d’ordre? Plaisir! Si vous avez l’occasion, empruntez du matériel à des amis ou de la famille pour vous familiariser avec le processus avant d’investir. Aussi, n’hésitez pas à regarder les sites de vente de seconde main pour vous procurer du matériel usagé à prix doux. Enfin, la conservation des aliments permet de savourer les produits locaux tout au long de l’année et de profiter de ces beaux aliments peu importe la saison. N’ayez pas peur d’essayer de nouvelles techniques ou recettes, expérimentez et amusez-vous!

Pour suivre Marjolaine

www.lespiedsdanslesplats.ca Instagram : @lespiedsdanslesplats_ Facebook : Les Pieds Dans les Plats


© 2020 La Fraîche par Eve-Lyne Auger. Tous droits réservés.