Comment diminuer le gaspillage alimentaire?


Crédit photo : Jean-Christophe Verhaegen / Agence France Presse

Avant de vous donner des outils pour éviter de gaspiller, soyons conscients de ceci : 


Mondialement, le 1/3 de la nourriture que nous produisons est perdue ou jetée (ça équivaut à 1,3 milliards de tonnes) annuellement. Étrangement, plus de 10% des habitants de la Terre vivent avec la famine et celle-ci ne cesse de gagner du terrain. * 


Cette nourriture gaspillée est produite sur 1,4 milliards d’hectares de terres, et nécessite d’ailleurs le 1/4 de l’eau que l’agriculture totale au monde demande. 


Le gaspillage alimentaire, ce n’est pas juste la tomate rendue grise qui meurt au fond du tiroir dans ton frigo… Il s’agit aussi du gaspillage de sa production au champ (et donc des efforts humains, de la machineries, l’essence, etc.), de l’emballage, du transport, du tri, de l’entreposage (qui nécessite de l’énergie pour les chambres froides par exemple) et de la manutention.


Okay! Mais dans ce cas, on fait quoi pour y remédier? 

On peut agir à plusieurs niveaux. 


Avant tout, je te partage le questionnaire « Quel type de consommateur êtes-vous? » produit par la MAPAQ. Il t’aidera, en 2 minutes, à mettre un doigt sur tes enjeux en tant que consommateur (et ça vient avec plusieurs solutions, ciblées pour toi). ;) 



Et là, on agit. Mais, comment et ?



À l’épicerie 


1- Je suis créative généralement quand je dois inventer un repas avec le contenu de mon frigo, mais un de mes trucs c’est de planifier l’épicerie en mode « 2 pour 1 ». 


Je prévois 2 repas qui nécessitent les mêmes ingrédients à 75%.

Exemple : Des fajitas (faux)poulet + des pâtes sauce rosée au (faux)poulet et légumes. 


Les poivrons, (faux)poulet, oignons et le fromage pourront facilement être utiles dans les deux cas. Reste à prévoir des tortillas, des pâtes et quelques à côtés qui se transforment aussi très bien (une laitue peut aller autant dans les fajitas qu’en accompagnement pour les pâtes!). 



2 - Fais-toi une liste d’épicerie suite à la planification des menus de la semaine, ça aide vraiment. Si tu n’as pas le temps de faire de liste, prends une photo de ton frigo et ton garde-manger : tu auras sur toi, en visuel, ce que tu as déjà et tu pourras créer en fonction de ça. 



3- Choisis les aliments les plus mûrs et près de la date de péremption (alors qu’on a souvent tendance à faire l’inverse) sur les tablettes, ça aidera à les sauver du dépotoir.

Exemple : pour faire une gestion de bananes efficace, j’achète les bananes orphelines, idéalement en dégradé de couleur de vert à jaune très mûr. C’est François Bellefeuille qui serait fier (pour ceux qui connaissent la référence!) 



4- Ne te laisse pas tenter inutilement par des produits à rabais si tu en n’en as pas besoin. Les chances sont bonnes que tu les gaspilles au final. D’ailleurs, très souvent, le prix unitaire revient au même car le rabais y est aussi appliqué. 



Au restaurant 


1- Ramène ton reste pour un lunch, en amenant notamment ton plat question d’éviter un emballage en plus! 


2- Commande avec la tête et non avec l’estomac. Écoute ta faim, mais souvent quand on est affamé, on oublie que la petite portion serait suffisante ou qu’on peut partager. 



À la maison 


1- Cuisine la quantité voulue le plus possible. Je sais, du spaghetti, c’est difficile à prévoir (perso, je fais des pennes maintenant!). Et si tu en fais trop, est-ce que ça se congèle? 


2- #PasseTonStock comme dirait Eve-Lyne! Avant de retourner à l’épicerie, invente ou base-toi sur ce que tu as déjà. 


3- Organise ton frigo pour voir ce qui doit être mangé rapidement, voir ce que tu as et ce qui te manque. Pots transparents, paniers, frigo propre, congélateur avec le contenu des pots écrit dessus, etc. Peu importe ce qui fonctionne mieux pour toi, organise (sans virer fou non plus). 

4- Apprends et recherche des astuces (comme celles que je t’ai proposées en rafale ci-dessous) pour sauver ta nourriture! 



ASTUCES EN RAFALE 


Pain

Tu as du pain sec et durci (tsé, la fameuse baguette de pain devenue bâton de baseball)?

  • Passe-le sous l’eau quelques secondes et mets-le au four, il redeviendra tendre. 

  • Tu peux aussi le couper en cubes et en faire des croûtons en les mettant au four avec des épices et de l’huile. 

  • Sinon, mets tout ça dans ton mélangeur et tu auras de la chapelure en 2 minutes.



Légumes ramollis 

  • Trempe-les dans l’eau glacée 5-10 minutes, ça revigore des carottes, un brocoli, un céleri ou une laitue en un rien de temps. 

  • Mets tout ça dans un chaudron avec un bouillon. Allô le potage de légumes « touski »! 

  • Opte pour des muffins aux carottes ou à la courge. C’est magique ou presque comme déjeuner rapide. D’ailleurs, ici sur le magazine, Eve-Lyne a deux recettes à tester absolument : Muffins orange, cannelle et carottes Muffins à la courgette, aux canneberges et au chocholat blanc



Épluchures de légumes

Tu finis de cuisiner et tu as des coeurs de poivrons et de tomates, des bouts de carottes, un pied de céleri et de brocoli, des pelures d’oignons et de pommes de terre? Garde-les au congélateur pour te faire un bouillon de légumes!